La Rando-Apéro

Écrit par le 21 juillet
Taggé sous

Le concept est à développer : partir après le bureau pour une courte randonnée, couronnée d'un apéro au coucher de soleil, si possible sur un point de vue, un sommet, ou un lieu à l'accessibilité qui se mérite.


Tous ces paramètres étaient réunis pour un randonnée au Mythen, au départ de Brunni (1102m). Bien que le rendez-vous fut à 17h à Zurich, ce n'est qu'à 18h30 que nous entamons l'ascension, à cause des bouchons classiques de sortie du travail (ne sont-ils pourtant pas déjà tous en vacances ?). La météo était incertaine et elle le restera : le grand soleil dans la plaine du lac de Zurich a disparu en arrivant dans les préalpes à partir d'Einsiedeln. Mais ça ne nous décourage pas : on attaque d'ailleurs bien vite la première partie jusqu'à Holzegg (1405m), qu'on atteint en moins d'une demi-heure.
Dès le début de l'ascension du Gross Mythen, une averse nous tombe dessus. Le temps de sortir les K-Way, ça s'est déjà arrêté. Mais les roches plates du chemin sont mouillées et rendent la montée plus compliquée. A cause de la météo et de l'heure tardive, le fameux "Grüezi-Weg" s'est transformé en chemin sauvage. On croisera d'ailleurs plus de chamois que d'humains !
Après une courte heure, le Gross Mythen (1898m) est vaincu ! Et quel panorama s'offre à nous en haut : un jeu de lumières et de contrastes incroyable sur les sommets et les lacs de la région, en particulier en direction du soleil couchant. Le Pilatus se découpe en ombres chinoises dans le fond, le massif du Rigi apparaît en contre-jour au premier plan, les lacs scintillent et les rayons du soleil transpercent les nuages, en illuminant une forêt, un village ou une paroi. Il y a en revanche un vent de face décoiffant, qui met en péril notre petit bar improvisé : l'apéro a en effet commencé, mais on a vu grand (5 bouteilles de vin pour 6 personnes, des bières, du pain, de la charcuterie, des fromages, des snacks, du raisin, etc.). Et il n'y a personne sur la plateforme avec qui les partager !
Nous n'attendrons pas le coucher de soleil (la pluie devient de plus en plus menaçante), et nous redescendons après une heure de pause. Le chemin est de nouveau sec (heureusement !) et la descente tranquille. Les derniers mètres s'effectuent dans une certaine obscurité, mais le parking est en vue. Un dernier verre avant de repartir sur Zurich, l'occasion de débriefer cette première rando-apéro et d'évoquer les suivantes :)

Connectez-vous pour commenter